DFP Affaires B2 - Diplôme de Français Professionnel des Affaires B2

Objectifs

Le DFP AFFAIRES B2 atteste que le candidat est capable d'utiliser efficacement le français, à l'oral et à l'écrit, dans les principales situations de communication professionnelle et qu'il est opérationnel dans les fonctions relationnelles, administratives et commerciales de l'entreprise, où l'usage de la langue est largement prévisible.

Cet examen de 1er degré en français des affaires a aussi pour objectif d'encourager le développement des capacités requises pour les candidats progressant vers le Diplôme de Français Professionnel AFFAIRES C1 (DFP AFFAIRES C1).

En mettant l'accent sur la compétence de communication et en testant les savoir-faire, dans la plupart des cas, à travers l'accomplissement de tâches professionnelles simulées, le DFP AFFAIRES B2 évalue le niveau atteint dans les quatre compétences.

Compréhension écrite

Le candidat est apte à comprendre le sens général et les éléments-clés de certains types d'écrits de son domaine. Il a la capacité de dégager les informations pertinentes dans les articles de presse et les documents professionnels : rapports, modes d'emploi, consignes, notes, lettres, etc.

Expression écrite

A ce niveau, les utilisateurs sont capables de prendre des notes pour leur propre usage, de remplir des questionnaires et formulaires, de rédiger avec une certaine précision des documents professionnels courants, en rapport avec leur pratique professionnelle : lettres standard, notes, comptes rendus, etc.

Compréhension orale

Le candidat peut comprendre les messages relevant de son champ d'expérience, en distinguant les points principaux et secondaires. Il peut participer à des conversations, avec échanges d'avis, sur des sujets attendus et familiers.

Expression orale

Le candidat est en mesure, dans son environnement habituel, de prendre des messages simples et de les transmettre, de fournir des renseignements peu complexes, d'établir et de maintenir les contacts sociaux et professionnels, de discuter de sujets d'intérêt personnel et professionnel, de mener une négociation courte et usuelle, par exemple, pour la vente d'un produit, pour la négociation d'un prix. Dans les échanges, il peut prendre des initiatives pour recueillir l'information nécessaire et réagir de manière appropriée.